the main

La valorisation du calament à grandes fleurs ou Thé d'Aubrac se fait grâce à la dynamique d'un groupe d'hommes qui a su mettre en œuvre la culture naturelle de la plante.

Cette plante, traditionnellement cueillie par les habitants du plateau de l'Aubrac, a suscité un regain d'intérêt qui ont conduit un groupe d'acteurs à en faire la culture pour la protéger de la cueillette intensive et pour faire connaître ses vertus et bienfaits.

Ce groupe est constitué de producteurs qui cultivent de petites parcelles (entre 50 et 150 m2) de Thé d'Aubrac réparties sur l'Aubrac Lozèrien, Cantalien et Aveyronnais. Ils se sont regroupés dans cette démarche de diversification professionnelle en organisant une filière dans le respect d'une charte de qualité.

Depuis 2011, un groupe de producteurs, en collaboration avec les lycées agricoles de Saint Chély d'Apcher et de Saint Flour, a mis au point la culture puis la fabrication de nouveaux produits culinaires (sirops, gâteaux, caramels...) et cosmétiques (savons, parfums de maison...). Au-delà de la tradition, la transformation aujourd'hui se tourne résolument vers une redécouverte moderne de la plante. La plante est cultivée manuellement et en respectant ses besoins et son cycle naturel dans le respect du cahier des charges. Elle est récoltée de juillet à septembre, effeuillée à la main, séchée puis transformée par les producteurs eux-mêmes. Les produits vendus sous la marque « la grange au thé » sont tous issus de Thé d'Aubrac cultivé sur l'Aubrac et valorisé directement par le groupe de producteurs.

Connu depuis l'antiquité pour ses qualités digestives, diurétique, et sédatives, le « calamintha grandiflora » appelé communément Thé d'Aubrac est présent sur les hauts plateaux basaltiques de l'Aubrac. Traditionnellement, cette plante était consommée une fois séchée en infusion, souvent utilisé comme remède aux maux d'estomac. Son odeur aromatique, finement mentholée et épicée lui confère un goût très spécifique en accord avec le terroir: puissant, mais subtil, ancré dans notre culture tout en étant léger........ au parfum de terre, ses fragrances n'en demeurent pas moins aériennes.